Séquence 1.3. Le monde méditerranéen, contacts et échanges

Quelles sont les rapports entre le monde chrétien et le monde musulman en Méditerranée ?

Séance 1. Les Croisades
Quelles relations entre Orient et Occident les croisades montrent-elles ?

Questions


1.
Doc. 1. Qui sont les croisés ? D’où partent-ils et où vont-ils ?
2. Doc.
2.
 Que fait Saladin ? Comment est-il représenté́ ? Comparez les deux dessins.
3. Doc. 3. Que paient les musulmans en territoire chrétien ? Et les chrétiens en territoire musulman ?
4. Doc. 4.Comment les deux religions coexistent-elles à Jérusalem ?
5. Doc. 1 à doc. 5. Décrivez les relations entre les musulmans et les chrétiens au temps des croisades. Complétez le tableau suivant :

CORRECTION

 

1. Les croisés sont des chevaliers chrétiens qui portent la croix. Ils viennent du royaume de France, du Saint-Empire romain germanique ou encore des cités italiennes. Ils partent des principales villes d’Europe (Paris, Lyon, Clermont, Worms, Vienne) et se rendent à Jérusalem.

2. Saladin ordonne de mettre des chaines aux prisonniers chrétiens. Il est représenté comme un roi franc. Sur le dessin de gauche, il porte les vêtements d’un roi (longue robe, couronne), et sur celui de droite une armure de chevalier avec un sabre et un turban.

3. Les marchands chrétiens paient une taxe en territoire musulman, et les marchands musulmans une taxe en territoire chrétien.

4. À Jérusalem, les chrétiens, notamment les Templiers, laissent les musulmans continuer à prier dans leur mosquée al-
Aqsâ
, même si parfois il y a des incidents. Les chrétiens prient, eux, sur le tombeau du Saint-Sépulcre.

Je retiens

 En 1095, le pape Urbain II demande aux chrétiens de libérer la Terre sainte qui était alors contrôlée par les musulmans. Les chevaliers chrétiens s’emparent de Jérusalem en 1099 et parviennent à fonder les Etats latins d’Orient (Jérusalem, Edesse, Tripoli, Saint Jean d’Acre, Antioche). Peu à peu les musulmans regagnent du terrain : ils parviennent à reprendre Jérusalem en 1187 et la totalité des Etats latins d’Orient en 1291, c’est la fin des croisades.

Les croisades  permettent d’expliquer la diversité des contacts entre Orient et Occident en Méditerranée. Ces relations sont militaires mais aussi économiques et culturelles.

Séance 2. Les contacts autour de la Méditerranée, entre échanges et affrontements

Quels sont les types de contacts entre Chrétiens et musulmans ? 

a. Les contacts commerciaux

doc 1. miniature extraite des Maqâmât d’Al-Harîrî, XIIIe siècle
doc 3. miniature extraite des
Maqâmât d’Al-Harîrî, XIIIe siècle

Les populations se rencontrent dans les villes sur des marchés (ou souks)  et échangent des marchandises (esclaves, épices, objets précieux) en utilisant les routes terrestres et maritimes autour de la Méditerranée.

b. Les contacts diplomatiques

Miniature XIVe siècle
Charlemagne recevant des cadeaux d’Haroun Al-Rachid.

Certains dirigeants des empires se rencontrent directement ou par l’intermédiaire des ambassadeurs. Ils échangent des nouvelles importantes et se font des cadeaux (habits, parfums, …) en signe de bonne entente (exemple : Charlemagne et Haroun al-Rachid).

c. Les contacts intellectuels et culturels

Extrait du livre d’Ibn Munqidh. Des enseignements  de la vie, XIIe siècle.

Entre le Xe et le XIIIe siècles, les différentes conceptions des savants musulmans et chrétiens s’affrontent et permettent à chacun de progresser dans le domaine de la médecine ou de l’astronomie par exemple. 

d. Relations entre conquérants et conquis

Document. Extrait d’un livre Siraj al-Muluk (La lumière des Rois) de Al-Tutushi, XIIe siècle.

  Chrétiens, juifs et musulmans se côtoient régulièrement comme en Espagne à Al Andalus. 
Cependant, juifs et chrétiens sont considérés par les musulmans comme inférieurs mais ils bénéficient du pacte de la
Dhimma c’est-à-dire qu’ils n’auront rien à craindre pour leur sécurité. Ils  continueront à exercer leur culte à condition qu’ils paient un impôt mais ils devront obéir à de nombreuses règles. L’inverse est aussi respecté au moment des Croisades. 

Je retiens

Le monde méditerranéen  est un lieu d’affrontement mais aussi de rencontres et d’échanges.
Les sciences et la littérature s’épanouissent grâce à la mise en contact de plusieurs cultures : grecque, perse et indienne.
Ex : les Arabes empruntent aux Indiens le zéro et leur façon d’écrire les chiffres.
Les échanges entre les empires chrétien et musulman vont permettre d’approfondir leurs propres recherches en astronomie, en géographie, en mathématiques, en philosophie, en théologie ou en médecine (voir des savants comme Averroès ou Avicenne).